FORMATIONS

La formation de vos Personnels doit être envisagée en liaison avec vos procédures de recrutement.

AIRPROFIL vous propose les stages de formations INTRA-ENTREPRISE suivants :

FORMATIONS PRATIQUES FUITES ET MESURES (stages intra de 4 heures)

Ces formations sont destinées à vos techniciens d’exploitation (interne ou externalisée). Dans le cas d’une exploitation externalisée, l’exploitant externe se forme à mettre en œuvre un « plan de progrès » portant sur la réduction des fuites et des gaspillages d’énergie de son client.

Chacune de ces formations dure 3 ½  heures, dont environ ½ heure de préparation et 3 heures de pratique pour des groupes de 2 à 5 stagiaires.

Les stages organisés à partir de septembre 2014 sont les suivants :

  • CDF - AIR : Formation pratique à la détection des fuites sur l’air comprimé, l’azote, l’argon
  • CDF – VAP : Formation pratique à la détection des fuites de vapeur sur purgeurs, presse-étoupes et canalisations
  • CDF – EAU : Formation pratique à la détection et à la localisation des fuites d’eau souterraines
  • CDF-CH4 : Formation pratique à la détection des fuites de gaz naturel
  • MESURES – DT : Formation pratique à la mesure précise des températures différentielles
  • MESURES - DEBIT : Introduction à la mesure de débit par ultrasons, par insertion et par organes déprimogènes (diaphragmes, tubes de Pitot, tubes de Venturi)

FORMATION AU MANAGEMENT DE L’ENERGIE ISO 50001 (stage intra sur mesure)

Cette formation est destinée à vos techniciens chargés du management de l’énergie dans le cadre de votre certification ISO 50001.

Cette formation est en général associée à un audit énergétique initial de vos installations énergétiques et à la mise en place d’un plan de comptage en prestation

Cette formation est toutefois proposée à tous les industriels, y compris ceux qui, déjà certifiés ISO 50001 ou en cours de certification ISO 50001, n’auraient pas besoin d’un audit énergétique initial.

La durée de cette formation dépend de la complexité de vos installations et varie de 7 à 35 heures. On prévoit en général 7 heures par fluide ou par énergie distribuée, y compris l’eau, le gaz et l’électricité (nous consulter).

Les stages organisés à partir de septembre 2014 sont les suivants :

  • AUDIT-INTERNE : Formation à l’audit énergétique interne ISO 50001
  • AUDIT-EXPLOITANT : Formation des exploitants externes au suivi des performances des installations exploitées

FORMATIONS DESTINEES AUX UTILISATEURS DE FLUIDES ET D’ENERGIE (stages intra de 4 heures)

Ces formations destinées aux utilisateurs des gaz et liquides sous pression ainsi qu’aux techniciens de surveillance, d’exploitation ou de maintenance qui sont amenés à approcher ces fluides.

Ces formations comportent trois volets. On consacre environ 1 heure à chaque volet et une heure à répondre aux questions des stagiaires :

  • Un volet énergétique : rappel des consignes de fermeture des vannes sur machines à l’arrêt et autres consignes spécifiques.
  • Un volet qualité : information sur les dysfonctionnements possibles tels que la présence d’eau ou d’huile dans l’air comprimé ou le primage dans les installations de vapeur.
  • Un volet sécurité : information sur les risques d’accident du travail comme les risques d’anoxie) ou de brûlure.

Les stages organisés à partir de septembre 2014 sont les suivants :

  • U – AIR : Utiliser l’air comprimé, l’azote ou l’argon
  • U – VAP : Utiliser la vapeur, l’eau surchauffée, les fluides thermiques ou l’eau chaude process
  • U – EAU : Utiliser l’eau, l’eau de tour ou l’eau glacée

CONDUITE DES INSTALLATIONS ENERGETIQUE (stages intra de 7 heures)

Ces stages de conduites sont destinés aux techniciens de surveillance, d’exploitation et de maintenance qui interviennent sur vos installations énergétiques.

Quoique les installations soient souvent fortement automatisées, on constate que les interventions humaines conditionnent la disponibilité des installations et leur performance énergétique.

En particulier, l’automatisme ne propose pas un diagnostic complet de l’installation et peut, lui-même, tomber en panne. Il est donc important que vos techniciens aient une compréhension intuitive des lois physiques, mais sans recours aux mathématiques au-delà des calculs les plus courants.

Qu’il s’agisse d’installation de compression ou de pompage, par exemple, il est frappant que le conducteur est amené à prendre des décisions complexes dans les domaines suivants :

  • Démarrage ou arrêt d’un composant
  • Répartition de la charge entre deux compresseurs ou deux pompes engagées en parallèle
  • Répartition de la charge entre deux compresseurs ou deux pompes engagées en série
  • Gestion énergétique et technique d’un réseau de distribution

Les stages AIRPROFIL de conduites sont absolument originaux en ceci qu’ils mettent à votre disposition :

  • Un retour d’expérience acquis sur plusieurs milliers de sites industriels.
  • Une prise en compte scientifique des activités cognitives en jeu dans des fonctions de surveillances et de conduite dont l’importance est parfois négligée.

Les stages de conduites suivent le plan général suivant :

  1. Rappel des buts de la conduite

  2. Liste des OBJETS à conduire :

    •  Il peut s’agir de composants comme des compresseurs d’air, des chaudières, des tours de refroidissement ou des groupes frigorifiques.

    • Il peut s’agir de logiciels ou d’automatismes.

  3. Examen détaillé des CARACTERISTIQUES des objets à conduire :
    • Décomposition des composants en SOUS COMPOSANTS.

    • Composition des composants en OBJETS COMPOSITES.

    • Répartition de la charge entre deux composants en parallèle ou en série.

    • Moyens de mesures permettant de déterminer l’état des installations.

  4. Liste des METHODES et tâches applicables à chacun des objets selon ses caractéristiques.

Les stages organisés à partir de septembre 2014 sont les suivants :

  • CONDUITE – AIR : Conduite des installations d’air comprimé, d’azote, d’argon.
  • CONDUITE – VAP : Conduite des installations de vapeur, d’eau chaude process, d’eau surchauffée ou de fluide thermique
  • CONDUITE – EAU : Conduite des installations d’eau, d’eau de tour ou d’eau glacée

AUDIT DES INSTALLATIONS ENERGETIQUES (stages intra de 7 heures)

Ces stages sont destinés aux ingénieurs d’études et aux ingénieurs d’affaires des sociétés qui vendent de l’énergie et des fluides.

On constate que des auditeurs énergétiques commettent parfois des erreurs que l’on pourrait qualifier d’erreurs « théoriques », avec des conséquences rarement graves mais parfois gênantes :

  • L’énergie spécifique de l’air comprimé (kWh/Nm3) dépend de la température d’aspiration et ne donne pas toujours une idée très fidèle de la performance énergétique de la conduite d’une centrale de production d’air comprimé ou de l’état des compresseurs :
    • Si vous mesurez l’installation de votre client en hiver et si vous démarrez votre nouvelle installation au mois d’août, alors, l’énergie spécifique mesurée sur la nouvelle installation est souvent plus élevée que prévu

     

    • Elle est parfois plus élevée que celle que vous avez mesurée en hiver sur l’installation de votre client, ce qui peut être un peu contrariant !

    • Il s’agit de situation qu’il est préférable de prévoir et de maîtriser dans l’expression de vos garanties de résultats.
  • La notion de « coefficient de performance » (COP) n’est pas toujours adaptée pour juger de la performance énergétique d’une production de froid comportant du « free cooling » :

    • Si vous chercher à refroidir de l’eau à 17°C au moyen d’air atmosphérique à 17°C, il vous faut une surface d’échange infinie !

    • Même si une lecture hâtive des « bonnes pratiques » amène à croire que le « free cooling » constitue toujours une économie, il peut arriver qu’on dépense de l’énergie pour rien si les seuils de température sont mal réglés.

    • Il est important pour l’auditeur énergétique de repérer ces situations dans l’exploitation existante afin d’éviter qu’elles perdurent dans l’exploitation future.
  • L’énergie spécifique (kWh/m3) est un indicateur mal adapté à l’audit énergétique de pompes :
    • Cela permet tout au plus de suivre les performances d’une pomperie donnée refoulant de l’eau vers une destination unique.

    •  La mesure du rendement mécanique de la pompe est bien plus utile et permet de juger de l’intérêt éventuel d’une maintenance de la pompe, de son remplacement si elle est toujours surdimensionnée ou de sa mise à vitesse variable.
  • De manière générale, il convient de rappeler l’importance des calculs de rendement mécanique, de rendement de compression ou de rendement exergétique.

AIRPROFIL met à votre disposition un retour d’expérience acquis à l’occasion de plusieurs milliers d’études instrumentées dans l’industrie réalisées notamment en France, en Italie, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Hongrie, en Moldavie et en Turquie.

Le plan de ces stages suit le chemin d’audit développé par AIRPROFIL :

  1. Rappel des buts de l’audit énergétique
  2. Analyse fonctionnelle du besoin :
  3. Analyse de l’environnement stratégique :
  4. Conclusions de l’audit et aide à la décision

La durée de ces stages intra est 7 heures.

Les stages organisés à partir de septembre 2014 sont les suivants :

  • Audit des installations d’air comprimé
  • Audit des installations de vapeur
  • Audit des installations d’eau, d’eau de tour et d’eau glacée

CURSUS DE FORMATION THEMATIQUE (stage intra de 35 heures)

Si vous souhaitez développer une activité d’audit énergétique dans les domaines de l’air comprimé, de la vapeur ou de l’eau glacée, AIRPROFIL peut vous proposer des stages intra sur mesures.

Ces stages intra durent de une à deux semaines et sont destinés, en particulier, aux partenaires étrangers et, pour l’instant, francophones de la SARL EAC.

L’approche suit le plan suivant :

  1. Comprendre le besoin de l’utilisateur et savoir préparer l’utilisateur à utiliser le fluide étudié de manière efficace, économique et sûre.
  2. Comprendre le besoin des techniciens qui conduisent l’installation. Ces techniciens sont amenés, en premier lieu, à gérer une certaine complexité.
  3. Comprendre le besoin du responsable de l’exploitation. Ce responsable rencontre notamment des difficultés liées à des clauses contractuelles ambigües.
  4. Comprendre le besoin du responsable énergie. Ce responsable est surtout gêné par les incertitudes sur les mesures et les erreurs de méthodologies relatives aux indicateurs calculés à partir de ces mesures.
  5. Comprendre le besoin du concepteur de l’installation. Outre des cahiers des charges souvent insuffisamment explicites, le concepteur doit prendre en compte la variabilité du besoin futur.

Les stages organisés à partir de septembre 2014 sont les suivants :

  • Cursus air comprimé (pouvant inclure l’azote et d’autres gaz de l’air)
  • Cursus vapeur, eau surchauffée, eau chaude process et fluide thermique
  • Cursus eau, eau de tour et eau glacée

Si vous souhaitez nous rencontrer ou recevoir une offre commerciale pour une de ces formations, ou pour une formation à concevoir sur mesure pour votre entreprise merci de contacter :

- François BOUTEILLE (Gérant) : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou +33 612 156 155

- Christine BERNARD (Administration) : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou +33 5 49 48 35 43

- Romain GRESSIER (Mesures) : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou +33 6 22 30 29 39